0-Contribution Amicale (avril 2018) Présentation

                         Contributions à l’Historique de l’Ecole Jules Ferry Période 1907-1919

                      Nos démarches dans les recherches entreprises dans la Presse Versaillaise

                                      Sommaire des articles:  voir paragraphes 1 à 6

 

1-Nos premières démarches étaient motivées , dans le cadre du prochain Anniversaire du Centenaire 1914-1918, par la recherche de la véritable parenté de Vincent Caviale (1893-1914) « le jeune » tué au Front en 1914, inscrit sur la plaque du Lycée "A nos morts pour la France 1914-1918": avait-il un lien de parenté avec M. V Caviale (1850-1908), le fondateur de l’Ecole Jules Ferry en 1907 ?.

      11-Avantage de la recherche : « ressortir » (devoir de mémoire) le parcours de M. V Caviale le fondateur, dont peu de choses ont été écrites sur lui, par-pour les Anciens de Jules Ferry, en - dehors de MM. Bonnaure et Dutuit dont leurs articles ont été repris-édités sur le Site de notre Amicale et dans nos Bulletins trimestriels.

      12-Documentation consultée : les Archives départementales de Montigny-le-Bretonneux et de Rodez, période antérieure à 1914, et Internet.

      13-D’après les actes de naissances-décès consultés : -« V. Caviale le fondateur » se prénommait réellement Vincent, pas Victor, contrairement à ce qui est écrit partout. Il était décédé prématurément à Versailles le 25 juillet 1908. -« Vincent Caviale le jeune » était bien son neveu. (par 1-Origines des Caviale).

 

2-Nos premières recherches ont ensuite « dérivé », puisque grâce à toutes les lectures de la presse ancienne de cette époque, elles permettaient de retrouver de nombreuses informations plus ou moins oubliées ou sommaires sur:

       a- Parcours de « Vincent Caviale le fondateur » en 1907 (par 2).

       b- Les nombreuses réactions de la Presse suite à la création de l’Ecole (privée jusqu’en 1925), dont beaucoup d’éloges sur le talent et la force de conviction de ce Premier Directeur, mais aussi de virulence-haine (Clergé-Droite) puisque Vincent Caviale était un « franc-maçon » très actif... dans cette période troublée de la Séparation de l’Eglise et de l’Etat, de l’Affaire Dreyfus, de Zola, de Gambetta, et des menaces d’une future guerre mondiale.( suite pa 2)

       c- à nouveau, les réactions de la presse à la mort de Vincent Caviale en 1908. (par 3).

 

3-Enfin, nous avons continué les consultations de 1909 à 1919 (Vincent Caviale n’était plus) pour rechercher: 

        a- Les résultats de la souscription pour l’édification d’un buste de V.Caviale dans l’Ecole (rien trouvé).

        b-Toutes les nouvelles concernant l’Ecole Jules Ferry de 1909 à 1913 (par 4), notamment celles fournies à l'occasion des cérémonies de Distributions (rituelles) des Prix qui donnent les noms des Directeurs et des élèves récompensés (dont certains seront tués plus tard pendant la guerre 1914-1918). Les textes des très longs discours prononcés lors de ces cérémonies ont été rassemblés en annexe par 6. A noter que Mesdames les veuves de Jules Ferry et Vincent Caviale assistaient à ces distributions.

        c-Toutes les nouvelles concernant l’Ecole Jules Ferry de 1914 à 1918 (par 5), principalement celles concernant le sort des élèves de Jules Ferry aux combats : quelques avis de décès-circonstances des « Versaillais » sont mentionnés, dont ceux de C Garouste et de G Deguingand, des héros-aviateurs (Plaque).

 

  4-« Frustrations »- recherches à poursuivre :Vincent  Caviale : son lieu de sépulture (Aveyron ?), ses Décorations? Aucune photo de lui : on a approché le « Cercle Albert-Joly » de Versailles, la « Ligue Auvergnate », les loges maçonniques, pour obtenir éventuellement des vieilles photos dans leurs archives…                       __________________________________________



Réagir


CAPTCHA